Par Dony Mukoko

C’était hier mercredi 20 septembre en marge de la 2è journée du forum sur la paix, la réconciliation et le développement du Kasaï. Matthieu Ntolu, représentant de la famille a reconnu la tragédie commise au Kasaï et a demandé pardon au nom de la famille régnante du groupement Kamuina Nsapu, dans le territoire de Dibaya.

« Nous demandons pardon à toute la grande communauté du Kasaï pour la tragédie vécue, des faits et actes de notre défunt frère grand chef Mpandi Kamuina Nsapu », a-t-il déclaré.
Par la même occasion, Matthieu Ntulu a cependant invité les autorités à considérer les causes à l’origine de violences qui ont secoué cette partie du pays. « Notre message véhicule un sens aigu de repentance. Nous demandons aux autorités de prendre tous les éléments ayant déclenchés la crise », a-t-il poursuit.

Cette conférence sur la paix, la réconciliation et le développement dans l’espace Kasaï a été ouverte le mardi 19 septembre et devrait en principe se clôturée aujourd’hui jeudi 21 septembre. Les violences au Kasaï ont fait plus de 3000 morts et de milliers de déplacés. Elles avaient éclaté en août 2016 après la mort du grand chef Kamwina Nsapu.