Par CAS-INFO

Le gouverneur de la province de l’Équateur, Tony Bolamba, a été destitué de son poste de gouverneur de la province de l’Équateur suite à une motion de défiance déposée contre lui à l’assemblée provinciale vendredi dernier. Information confirmée par plusieurs députés provinciaux contactés par CAS-INFO

Selon nos sources, le désormais ex-gouverneur de l’Équateur met en cause le Vice-premier ministre, Emmanuel Shadary, l’élu de Mbandaka Henri Thomas Lokondo et l’ancien gouverneur Jean-Claude Baende, accusés d’avoir monté, de toutes pièces, les affaires qui accablent le gouverneur dechu. D’après Tony Bolamba, la procédure de sa destitution est illégale. La motion déposée contre lui a été votée à son absence et pourtant la loi stipule que le débat et le vote sur la motion ne peuvent avoir lieu que quarante-huit heure après le dépôt d’une motion.

Déposée le vendredi 1er septembre, c’est, en principe, le lundi 4 septembre en présence de l’exécutif provincial car il s’agit d’une motion de censure que la séance devait avoir lieu. Or, la motion a été votée 48 heures après et à l’absence du gouverneur, qu’on n’a pas vu depuis 3 mois.

Nos sources ont fait état d’une forte délégation dépêchée sur place par le ministère de l’intérieur. Ce qui donne à croire, l’implication du patron de la territoriale congolaise.

Sur 21 élus provinciaux  présents dans la salle, 21 ont voté pour le départ du gouverneur de la province de l’Équateur, interdit de quitter Kinshasa depuis plus de 3 mois. La balle est désormais entre les mains de la Commission Électorale Nationale Indépendante pour son remplacement.