Par Dony Mukoko

L’invité du journal Afrique de RFI, le Premier ministre congolais Bruno Tshibala, a annoncé la publication dans quelques jours du calendrier électoral « réaliste ». Pour le chef de l’exécutif central, cette publication est tributaire de la 2è tripartite CENI, CNSA et Gouvernement.

« Nous allons procéder à l’évaluation du processus et ainsi annoncer un calendrier réaliste dans quelques jours. C’est fort possible qu’il y ait la 2è réunion de l’évaluation, pour annoncer le calendrier électoral réaliste », a-t-il insisté.

Pour le Premier ministre, le calendrier électoral réaliste est celui qui tient compte de toutes les contraintes. « La CENI a enrôlé 39 millions de 41 attendus, malheureusement dans la province du Kasaï central il y a eu ce que vous avez suivi ( la violence, ndlr). Après avoir terminé l’ensemble de l’enrôlement on pourrait annoncer un calendrier qui tient compte de toutes les contraintes », a-t-il précisé.

Dans un chapitre le chef du gouvernement a expliqué les contraintes qui bloquent la libération de l’opposant Eugène Diomi Ndongala. Selon Bruno Tshibala, les cas du président de Démocratie Chrétienne et de Moïse Katumbi présentent une certaine ambiguïté entre le droit commun et les infractions politiques. « Eugène Diomi Ndongala se retrouve dans cette situation avec Monsieur Katumbi », explique-t-il. Le président du Rassemblement dissident a toutefois assuré que ces cas sont en train d’être travailler. « Je pense qu’avec les évêques et le Ministre de la justice on arrivera à trouver une compromis »