Par Marcel Kitambala

Il a dit sans détour, ni remords le député de l’opposition Toussaint Alonga. Une plainte à la Cour suprême de justice contre la décision du Ministre des affaires étrangères, celle d’annuler le mois prochain tous les passeports semi-biométrique. Une décision controversée qui depuis son annonce à suscité une vague de protestations allant jusqu’à l’arrestation des certains manifestants.

« Nous avons estimé déposer cette plainte à la cour suprême de justice devant sa  chambre administrative. La cour va nous entendre et nous dire le droit par rapport à la mesure gouvernementale qui viole le droit acquit. Cette mesure porte entorse aux droits fondamentaux des citoyens. Aux environs de midi, nous irons déposer notre plainte. Il n’y a pas que moi, il y a d’autres congolais qui viendront avec leur passeports, ils vont les déposer devant la cour et la cour va nous réserver une suite de droit ». a déclaré Toussaint Alonga député de l’opposition de UDPS.

L’élu de Kinshasa qui qualifie d’anticonstitutionnelle ladite mesure, se dit attendre de la cour suprême l’annulation de cette décision. « Nous  voulons que la cour constante que cette mesure viole les dispositions de la constitution que la cour déclare la mesure inconstitutionnelle ». a-t-il déclaré