Par CAS-INFO

Avant de prendre la parole à la tribune des Nations unies, Joseph Kabila consulte beaucoup et est beaucoup sollicité, à New York. Le président congolais a notamment eu des entretiens vendredi avec le président de la Guinée Conakry et président en exercice de l’Union Africaine Alpha Condé. Le guinéen fait partie des dirigeants africains qui poussent pour éviter le chaos en RDC.

Mais la rencontre qui a fait beaucoup de bruit dans la presse belge est celle entre Joseph Kabila et Charles Michel, le premier ministre belge. Un tête à tête à huis clos dont le contenu n’a pas été communiqué. L’entourage de Charles Michel l’a toutefois qualifié de rencontre « instructive et utile », révèle le journal Le Soir.

Les élections en RDC et le sort du chef de l’État occupent les discussions dans les couloirs des Nations unis en marge de cette 72 assemblée générale. Mardi, toutes les grandes organisations internationales ont rappelé aux parties congolaises la nécessité de respecter « totalement » l’accord de la Saint Sylvestre et d’organiser les élections « dans les délais prescrits ».

Le chef de l’État s’est également entretenu avec la procureur de la CPI Fatou Bensouda, mais aussi avec le haut-commissaire aux droits de l’Homme, le prince Zaid Al Hussein, deux personnalités qui s’intéressent aux violences commises sur les civiles en RDC.