La République en marche est en congrès. Après son éclatante victoire à la présidentielle, puis aux législatives, en France, le parti du président francais Emmanuel Macron se réorganise. Une réunion qui regroupe des invités venus de différents coins du monde. Parmi eux, l’ex gouverneur du Katanga et candidat à la présidentielle en RDC Moïse Katumbi Chapwe.

Le candidat du G7 s’est affiché aux côtés du président de l’assemblée nationale ivoirien Guillaume Soro, qui ne cache pas, comme lui, ses intentions de briguer la présidence de la république chez les Éléphants.

Déterminé à prendre les rênes de la RDC, Moïse Katumbi profite de cette nouvelle vitrine pour consolider sa stature internationale. Et il a pu compter pour cela à la présidente intérimaire de la « République en marche » pour l’encourager indirectement. « Ne croyez jamais que c’est impossible ! Avec vous, tout est possible ! », a lancé Catherine Barbaroux aux militants. Un message qui n’est pas tombé dans les oreilles des sourds.