Qui est à l’origine des attaques qui ont secoué la capitale de la RDC ces dernières semaines ? Vendredi, la police a présenté un groupe de personnes comme étant les auteurs de ces attaques à répétition. Des « criminels recrutés à Kinshasa dans un réseau du mouvement insurrectionnel ayant servi sous le label de Kamwina Nsapu et instrumentalisés par certains politiciens », a indiqué la police de Kinshasa selon laquelle le chef de ce gang, un certain Tshimanga Ben Tshimanga aurait été trouvé à la permanence de l’Udps, le principal parti de l’opposition.

« C’est une honte quand la police fait ce genre de déclaration », réagit ce samedi le porte-parole de l’Udps. Pour Augustin Kabuya joint par CAS-INFO, il s’agit d’une déclaration de la Majorité présidentielle qu’on a demandé à la police de faire. « Si l’Udps veut abandonner sa lutte non violente pour une lutte armée, elle l’annoncera officiellement », a-t-il ajouté.

Depuis le 17 mai 2017, Kinshasa vit sous le rythme d’évasions massives dans les prisons. Une situation qui a contribué à l’augmentation de l’Insécurité dans la capitale. Après les centres carcéraux, c’est le marché central, le célèbre Zando qui a été attaqué début juillet provoquant la mort de l’administratrice du centre commercial.