Une nouvelle prison ciblée par une attaque en République Démocratique du Congo. Il s’agit Cette fois-ci du centre carcéral de Kangbayi à Beni dans la province du Nord Kivu. Des hommes armés ont lancé l’assaut sur le bâtiment vers 15 heures dimanche occasionnant l’évasion massive de 930 prisonniers, selon le Gouverneur de la province Julien Paluku. La prison gardait 966 détenus.

11 personnes dont 8 gardiens de la prison ont été tuées après un échange des tirs, selon Julien Paluku, qui évoque une attaque à l’arme lourde.

À l’issue d’une réunion de sécurité convoquée dans l’urgence, le gouvernement provincial a décrété un couvre-feu dimanche soir à partir de 18h30 sur la ville et le territoire de Beni, ainsi que sur la ville voisine de Butembo.

Une évasion qui n’est pas sans rappeler celles que viennent connaitre les autres villes du pays dont la plus importante à la prison de Makala le 17 mai dernier à Kinshasa. Avec plus de 4000 détenus disparus dans la nature.

À Beni, un membre de la société contacté par CAS-INFO redoute la résurgence de l’insécurité déjà préoccupante dans la ville meurtrie du Nord Kivu. La prison de Kangabayi regorge généralement des criminels qui courent ce soir, se désole-t-il.

Au Nord Kivu comme à Kinshasa, des voix s’élèvent pour réclamer la démission du ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba.