Les chefs d’États-majors de la région de l’Afrique australe (SADC) et leurs homologues de la région des Grands (CIRGL) sont réunis ce mardi à Loanda. Au menu, la situation sécuritaire en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs, ainsi que les questions liées à la mise en œuvre de la Déclaration de Nairobi et de l’accord de Kampala, rapporte l’agence angolaise Angop.

Au-delà de ces deux instruments qui concernent l’entente entre le Gouvernement congolais et l’ex mouvement rebelle du M23, les dirigeants militaires s’inquiètent également de la violence au Kasaï, au centre du pays.

Le directeur de la SADC Jorge Cardoso a fait part de son inquiétude au sujet du nombre croissant de réfugiés congolais qui traversent quotidiennement la frontière vers l’Angola et a déclaré attendre des responsables militaires des solutions pour le retour des déplacés dans leurs milieux d’origine.

« La réunion vise à chercher les moyens de prévenir les conflits qui sont fréquents dans les deux régions », a pour sa part expliqué Vicente Mwamba, Secrétaire exécutif adjoint de la CIRGL.

Au sujet du M23 et d’autres groupes armés, les questions de rapatriement et de démobilisation des ex combattants sont examinées au cours de cette réunion.