« Il n’y aura pas élection en décembre 2017. L’opposition et l’église catholique trompent le peuple ». De passage à Goma avant de rallier son Sud Kivu natal, le ministre du développement rural Justin Bitakwira a réglé quelques comptes à ses adversaires.

« Cette opposition actuelle est constituée des Kabilistes qui sont restés aux côtés de joseph Kabila près d’une décennie », a-t-il rappelé. Une attaque dirigée vers les membres du G7 qu’il accuse de corrompre la communauté internationale.

Pour lui, Il est impossible d’organiser les élections en décembre 2017 en raison de l’insécurité dans l’espace Kasaï et du manque des moyens financiers
  
« La Cenco doit aider au christianisme du développement au Congo, elle ne doit pas alarmer la population pour des problèmes qui ne trouveront pas des solutions. Les pasteurs et les hommes de Dieu doivent chercher à cultiver un climat de paix et non embraser la situation », a-t-il plaidé en soulignant que le pays n’avait pas besoin d’une alternance violente mais plutôt apaisée.