Non. Ce n’est pas fini. Léonard She Okitundu poursuit sa ronde diplomatique dans les palais présidentiels du continent. Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères est à Dakar où il a remis jeudi au président sénégalais Macky Sall une lettre de son homologue congolais Joseph Kabila, annonce le cabinet du chef de la diplomatie congolaise.

She Okitundu lance ainsi la deuxième phase de la campagne d’« explication » et de « clarification » de la crise congolaise auprès des chefs d’États africains. Après avoir terminé sa tournée dans les 9 pays qui bordent la RDC et posé un « mur de défense diplomatique contre les ingérences étrangères », selon l’expression de Barnabé Kikaya Bin Karubi, conseiller diplomatique du chef de l’État et membre de la délégation.

Au Sénégal, l’offensive diplomatique de Kinshasa a une saveur particulière. Elle intervient une semaine après les démentis formels de la présidence sénégalaise après la publication d’une information dans un journal attribuant à Macky Sall un message peu diplomatique que ce dernier aurait adressé à Joseph Kabila.

« Une manipulation de l’opinion, de nature à porter atteinte aux relations d’amitié fraternelle entre le Sénégal et la RDC », avait condamné le Sénégal laissant ainsi apparaitre une forme de soutien à des autorités congolaises malmenées sur la scène internationale. Ça n’a pas manifestement échappé à Léonard She Okitundu et la diplomatie congolaise.