Le président national de l’Union démocratique africaine originelle a rejeté toute hypothèse d’un énième conciliabule entre la plateforme politique à laquelle appartient son parti, le Rassemblement de l’opposition, et le pouvoir du président , Joseph Kabila. C’était au cours du deuxième forum militant de l’UDA Originel, sur « les enjeux de l’heure », organisé ce 17 juin à Kinshasa.

Pour lui, la Majorité présidentielle ne voulait pas de l’accord du 31 décembre 2016 et a signé un « accord falsifié et un arrangement frauduleux avec l’aile des débauchés du Rassemblement« . Puisque la crise perdure, « pas de conciliabule de plus avec la Majorité présidentielle, la seule négociation qui reste, c’est la reddition du régime« , a-t-il déclaré.

Cette déclaration intervient dans un contexte où la famille politique de Joseph Kabila, après avoir « torpillé » l’accord du 31 décembre, s’il faut emprunter les mots du Rassemblement, aurait approché de nouveau Félix Tshisekedi pour lui proposer que sa plateforme occupe le poste du Conseil national de suivi de l’accord, CNSA, proposition que ce dernier aurait rejeté.