Le régime en place ne tolère pas que les partis s’organisent. Interrogé par CAS-INFO, Gabriel Kyungu n’a pas de mot assez dur pour qualifier la mobilisation des forces de l’ordre ce samedi à Lubumbashi pour empêcher un meeting de l’opposition.

« Nous avions prévus de nous rassembler à la place de la gare. Alors ils ont déployé la police et l’armée », déplore l’ancien président de l’assemblée provinciale. Lui-même intercepté au centre-ville alors qu’il se rendait au lieu du meeting.

Kyungu évoque plusieurs arrestations et des militants qui sont allés se réfugier dans les installations de la Monusco.

Ce n’est pas la première fois qu’une manifestation du Rassemblement est empêchée dans le Haut Katanga. Kyungu dénonce la « dictature » du régime Kabila.