Le message du chef de l’Etat au président élu français Emmanuel Macron a été transmis à l’ambassadeur de France en RDC Alain Remy ce jeudi « sous pli fermé », confie une source de la présidence.

Contrairement à l’élection du président américain Donald Trump après laquelle Joseph Kabila était l’un des tous premiers dirigeants africains à le féliciter, cette fois-ci, le chef de l’État aura attendu 4 jours pour saluer l’arrivée au pouvoir du jeune président.

Proche de François Hollande dont les relations auront été exécrables avec le régime de Kinshasa à la suite d’une série d’événements : le maintien au pouvoir de Joseph Kabila, la violence des 19 et 20 Septembre 2016 et le « non-respect » de l’accord de la Saint Sylvestre, Emmanuel Macron n’a pas encore défini de véritable ligne sur sa politique africaine. Cette proximité avec le futur ancien président socialiste risque toutefois de peser sur le dossier RDC.

Quelques minutes après sa victoire, l’opposant Félix Tshisekedi avait brandi sa poignée de mains avec le nouveau chef de l’État dans son quartier général à Paris. Joseph Kabila passe par le canal diplomatique.