Les délégués des ligues des jeunes des partis au pouvoir venus de 35 pays africains viennent de se réunir à Kinshasa au tour du thème : comment lutter contre l’impérialisme en Afrique. Le Parti Congolais du Travail (PCT) du Congo Brazzaville, La Zimbabwe African National Union – Patriotic Front (Zanu-PF) ou encore le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Tous étaient présents dans un grand hôtel de la capitale congolaise pour partager leurs expériences en cette matière.

Lutter contre l’impérialisme. Une discipline dans laquelle la ligue des jeunes du CNDD – FDD du Burundi, connue sous le nom des Imbonerakure, est passée « maitre ». C’est en tout cas ce qu’a fait savoir la chef de la délégation.

« La jeunesse africaine est engagée dans la lutte contre l’impérialisme. Unis, nous vaincrons », a écrit Florine Mukeshimana sur son compte Twitter avant d’ajouter, « le Burundi, un modèle de l’Afrique ».

En effet, la jeunesse du parti au pouvoir au Burundi a de l’expérience à faire valoir. Au-devant de la scène en pleine crise née du maintien au pouvoir du chef de l’État Pierre Nkurunzinza, réélu finalement en juillet 2015, les Imbonerakure se sont illustrés par leur activisme contre l’opposition. Qualifiés de milice par les Nations unies, ils sont soupçonnés d’avoir commis, aux côtés de services traditionnels de sécurité, des graves violations des droits de l’homme.

Début avril, une vidéo leur attribuée diffusée sur les réseaux sociaux a provoqué un choc dans le pays et à l’étranger. Elle montrait ces jeunes scandant une chanson en Kirundi appelant à « engrosser les opposantes pour qu’elles enfantent des Imbonerakure ». Un comportement fermement condamné par les dirigeants du parti.

À Kinshasa où une crise similaire à celle de Bujumbura commence à inquiéter, le message porté par les jeunes burundais a eu une résonnance particulière. Non seulement envers les Congolais, mais envers l’ensemble des partis représentés. Le Frelimo (Mozambique), Le SPYL (Namibie), ou encore le FAPP (Soudan) qui partagent en commun la longévité au pouvoir. Avec Russie unie de Vladimir Poutine en invitée d’honneur. Un casting bien calibré contre l’impérialisme occidental.