Le discours du chef de l’État ne change rien au programme. L’UDPS et le Rassemblement maintiennent leur marche du 10 avril avec comme point de chute le Palais de la Nation, confirme un communiqué de deux formations ce jeudi.

Il s’agit « d’exiger l’application stricte de l’Accord du 31 décembre 2016 comme l’unique voie de sortie de crise », réaffirment les deux formations.

Au cours de son discours devant le parlement réuni en Congrès, Joseph Kabila a promis de nommer le Premier ministre de transition dans 48 heures (demain vendredi déjà). Mercredi soir, le Rassemblement avait réagi en exprimant sa « disponibilité à la recherche de toute solution dsusceptible de rendre effective l’application intégrale de l’accord du 31 décembre dans l’intérêt supérieur de la nation ».

Pour la frange de l’opposition dite radicale, il s’agit bien de jouer sur les deux tableaux : dialoguer tout en maintenant la pression sur le pouvoir.