Il a pris ses distances avec son ancienne famille politique. Chérubin Okende maintient le cap dans son nouveau combat pour la démocratie en RDC. Ce lundi, c’est à travers une lettre ouverte adressée au Premier ministre Bruno Tshibala que le coordonnateur de Front Républicain des Centristes fait parler de lui.

« Pour le bien du peuple Congolais, démissionnez ! », s’exclame le président du FSIR qui passe d’abord le temps dans cette lettre, à saluer la « ténacité » et la « pugnacité » de l’homme qui, aux côtés d’Étienne Tshisekedi, a « défendu avec abnégation les idéaux de la démocratie et du progrès social.

Mais le virage que prend aujourd’hui ce parcours a tout changé. Alors, Cherubin Okende adresse à BurnoTshibala ce message :

« En ces moments délicats de notre chère Nation, vous êtes placé au cœur d’une épreuve ultime des valeurs démocratiques et républicaines pour lesquelles vous avez toujours prétendu justifier votre combat politique […]  Votre démission sera, somme toute, une marque indélébile de distinction de votre maturité politique dont la nation congolaise vous sera reconnaissante afin de promouvoir l’Etat de droit et la démocratie »

Dans un livre polémique, Chérubin Okende avait fait sensation en appelant le chef de l’État Joseph Kabila de ne pas chercher à s’accrocher au pouvoir s’attirant les foudres de la Majorité présidentielle. Il remet ça en s’attaquant à la décision controversée du président de la république de nommer un Premier ministre considéré comme non conforme à l’accord de la Saint Sylvestre.