Franck Diongo de retour devant ses juges le 2 Mai prochain. CAS-INFO l’a appris en marge de la comparution, mardi, devant le tribunal de grande instance de la Gombe, de 15 militants de son parti le MLP, arrêtés en même temps que lui le 19 décembre 2016 et poursuivis pour séquestration d’éléments de la Garde républicaine.

Les prévenus ont décrit les conditions difficiles de leur détention à la Demiap et au camp Tshitshi et raconté qu’ils auraient été torturés.

Face eux, des éléments de la Garde républicaine, victimes présumées du lynchage par des partisans du député ont raconté le passage à tabac qu’ils auraient subi ce jour-là au siège du MLP.

En raison justement du lieu où se seraient déroulés ce lynchage, c’est dire, au siège du parti de Franck Diongo, ce dernier a été invité à comparaitre la semaine prochaine.

Dans ce dossier Franck Diongo est déjà condamné à 5 ans de prison.