Le chef de l’État Joseph Kabila, de retour d’Égypte, s’est arrêté pour quelques heures au Gabon où il a rencontré son homologue Ali Bongo à Franceville. Les deux chefs d’État ont évoqué les crises qui secouent leurs pays respectifs : la présidentielle mouvementée au Gabon qui s’est soldée en septembre dernier par la victoire contestée d’Ali Bongo et la difficile mise en œuvre de l’accord politique en RDC.

Selon un communiqué de la présidence, le président gabonais a encouragé Joseph Kabila pour les efforts déployés en vue d’élections « crédibles » et « apaisées ».

Une manière pour Ali Bongo de répondre à Joseph Kabila, en personne, après la lettre lui envoyée par ce dernier il y a quelques jours par l’entremise du ministre des affaires étrangères Léonard She Okitundu.

La situation en RDC sera d’ailleurs inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion ministérielle de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale, la CEEAC, prévue le 28 et le 29 avril à Libreville, ont convenu les deux chefs d’États.