Un mouvement de tension a provoqué une intervention des forces de l’ordre autour de la résidence d’Étienne Tshisekedi à Limete vendredi.

Selon le colonel Mwana Mputu, porte-parole de la police nationale congolaise, au moins 300 militants de l’Udps s’étaient rassemblés sur la rue Pétunias et devenaient de plus en plus hostiles aux passants qu’ils identifiaient comme partisans de Valentin Mubake et de Bruno Tshibala, deux cadres de l’Udps exclus du parti et dont les noms reviennent avec insistance dans la course au poste comme de Premier ministre.

Selon toujours la version de la police, les tentatives de les dissuader ayant échoué, les forces de l’ordre étaient obligées de charger.

Du côté de l’Udps, la version est différente. On dénonce, plutôt une forte présence policière juste en face de la parcelle de Tshisekedi, perçue comme une menace par les militants.

Cet incident intervient en pleine attente de la nomination du nouveau Premier ministre qui devra vraisemblablement sortir d’une Udps profondément divisée.