L’Auditeur général des Forces Armées de la République Démocratique a annoncé vendredi le transfèrement, le 4 avril dernier, de la localité de Bunkonde à Kananga, d’un suspecté qualifié d’insurgé. Le nommé Mbayi Kabasele Daniel, « l’un des suspects du meutre de deux experts de l’ONU Michael Sharp et Zaida Catalan », a fait savoir le Général Ponde Isambwa.

Pour faire éclater la vérité, l’auditorat général préconise la confrontation de l’insurgé présumé susnommé avec 4 policiers chargés de garder le groupe d’insurgés suspectés dans cette affaire. L’audition de 4 Policiers a commencé jeudi selon l’auditorat général.

Les corps de Michael Sharp et Zaida Catalan ont été reprouvés fin Mars près de la localité de Bunkonde. Ils avaient disparu depuis le 12 mars alors qu’ils enquêtaient sur les allégations de fosses communes dans la province du Kasaï en proie depuis plusieurs mois au phénomène Kamwina Nsapu.

Leur assassinat a provoqué la colère des Nations-unies. Le secrétaire général de l’Organisation Antonio Guterres a annoncé début Avril que l’ONU conduirait sa propre enquête.

Dans sa résolution du 31 mars 2017 qui proroge d’un an le mandat de la Monusco, le Conseil de sécurité a décidé d’étendre la présence des casques bleu au Kasaï en vue de protéger les populations civiles.

Depuis le début du conflit, des centaines des victimes sont dénombrées et les fosses communes découvertes toutes les deux semaines.

Les dernières en date sont au nombre de 3, localisées dans le village de Bena Tshikasu près de Mwanza Lomba. Le chef du village sera entendu, annonce l’auditeur général des FARDC.