La journée de lundi 10 avril est passée. Cap sur des nouveaux rendez-vous. C’est en résumé la conclusion que fait le Rassemblement après une journée de marche transformée en opération ville morte. Dans un communiqué, la coalition de l’opposition dénonce plusieurs arrestations à Kinshasa, mais aussi à l’intérieur du pays.

Mais malgré l’« interdiction » de marcher et le « déploiement massif » des forces de l’ordre, le Rassemblement considère l’objectif de paralyser la ville de Kinshasa et des grandes villes de province a été largement atteint.

Sur le fond, le Rassemblement continue à affirmer sa « ferme » désapprobation à la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre, selon la plateforme, « en violation de l’Accord du 31 décembre ».

L’opposition contestataire appelle de nouveau le chef de l’État à appliquer le compromis politique signé par toutes les composantes. Elle annoncera d’autres actions dans 48 heures.