C’est un rebondissement sur ce long métrage de l’affaire qui oppose le bâtonnier Muyambo à Monsieur Stoupis, un sujet grec. Ce lundi 20 mars, monsieur Cituka, professeur de son état, appelé à comparaître, a déclaré publiquement être propriétaire des immeubles à conflit situés au croisement des avenues Moero et Adoula à Lubumbashi, dans l’ex province du Katanga.

Selon son témoignage, c’est le 14 novembre 1979 que le Ministre des Affaires foncières déclare ces immeubles des biens sans maître. C’est ainsi que Monsieur Cituka s’est intéressé à l’affaire et acquit ces immeubles à travers le certificat d’enregistrement obtenu en octobre 1980.
Il sera surpris en 2002 par Muyambo qui s’est présenté comme Avocat Conseil de Mme Vosnacis Acaterina. C’est là que Cituka va requérir l’ambassade de Grèce qui a indiqué que cette personne a habité le Congo jusqu’en 1962 et n’avait des propriétés qu’à Kasaji et non dans la commune de Lubumbashi. Les immeubles dont il est question à Lubumbashi appartenaient bel et bien à Monsieur Alexander, époux à Mme Vosnacis qui était en séparation des biens avec son mari.

Ce lundi, invité devant la justice par la diligence de Muyambo,le professeur Cituka a été confirmé propriétaire de ces immeubles par la lettre du Procureur général de la République dont les termes de référence ont été lus en publique.

Alors comment Muyambo a-t-il été condamné pour ces immeubles qu’il n’a jamais vendus et qui ont été récupérés par Stoupis jusqu’à ce jour?