Interrogé dimanche par le journal belge la libre.be, l’ancien gouverneur du Katanga et candidat à la présidentielle montre les signes d’impatience. « On ne veut pas de chaos dans le pays, mais Kabila et les siens nous y emmènent tout droit », a déclaré Moïse Katumbi dans une interview exclusive accordée au site d’information.

Et de poursuivre, « si vous voulez bien regarder toutes les négociations de ces derniers mois, vous constaterez qu’on a tout fait pour éviter ce chaos, pour éviter la confrontation. On n’est pas des demandeurs d’emploi qui se sont assis à la table des négociations pour décrocher un job », a-t-il insisté.

Mais Moïse Katumbi promet qu’ils [avec le Rassemblement] ne vont pas se faire balader par le président. « On va se réunir avec le Rassemblement et on va fixer une date butoir à la majorité présidentielle pour l’application de l’accord de la saint-Sylvestre ».

L’opposant toujours contraint à l’exil accuse le Majorité présidentielle de préparer un referendum et de ne pas avoir la volonté d’appliquer l’accord.

À la question de savoir ce que l’opposition ferait si ce scenario se produit, réponse de Moïse Katumbi : « On appellera le peuple congolais à barrer la route à ces gens et à leur projet ».