« Suite à l’ouverture de la chaine après cinq ans de fermeture et au regard de la nouvelle vision et nouveaux objectifs assignés à cette chaine, j’ai décidé de la mise sur pied d’un nouveau Directoire et d’un Conseil d’administration ». C’est par ces mots que Vital Kamerhe vient de relancer sa chaine de télé, Canal Futur. La copie de l’acte de nomination signé ce 6 mars 2017 nous est parvenu à la rédaction de CAS-INFO.

Au terme de cette décision, Molendo Sakombi est Président du Conseil d’Administration, Giscard Kusema, Vice-président du Conseil d’Administration et Kara Njangu, Directeur général. Un trio qui a la lourde tâche de relancer cette chaine qui a fait sensation pendant la campagne électorale de 2011.

Kamerhe, Canal Futur

Le directeur général sortant de Canal Futur Giscard Kusema et son successeur Jean Kara Njangu célébrant leur nomination ce lundi 6 Mars 2017.

Le Conseil d’administration constitué aussi de 14 administrateurs est l’organe d’accompagnement de la télévision tandis que la Direction générale s’occupe de la gestion quotidienne.

5 ans d’écran noir

Propriété de Vital Kamerhe, Canal Futur Télévision est restée fermée durant cinq ans à la suite d’une décision politique ayant entrainé des lourdes conséquences. Ses équipements techniques ont été détruits et son personnel contraint au chômage. CFTV a repris ses émissions à la faveur des travaux du Dialogue politique de la Cité de l’Union Africaine.

Pendant 5 ans de fermeture qualifiée d’injuste par le président de l’UNC, son directeur général sortant Giscard KUSEMA n’a cessé de défendre stoïquement la cause de son média auprès des instances nationales et internationales.

Beaucoup de défis attendent cette télévision notamment la reconquête de son audimat et le renouvellement de son outil de production.

Dans l’entourage de Vital Kamerhe très réservé ces derniers temps sur la guerre de succession au RASSOP, on annonce avec imminence un remue-ménage au sein des organes de son parti pour combler le vide laissé par quelques cadres dont Jean -Bertrand Ewanga et André Claudel Lubaya.