C’était le scenario redouté. Celui de voir deux Rassemblements se défier. 24 heures seulement après la désignation des nouveaux dirigeants à la tête du Rassemblement qui ont porté Felix Tshisekedi à la tête de la direction politique de la plateforme et Pierre Lumbi au Conseil des sages, l’équipe de Olengha Nkoy qui conteste cette élection, vient de mettre sa menace à exécution.

Dans une déclaration lue par Bruno Tshibala, un fidèle d’Etienne Tshisekedi, le président des Fonus a été désigné président du Conseil des sages et « par conséquent, président du Conseil national du suivi de l’accord et du processus électoral », a précisé le communiqué. Bruno Tshibala, lui-même est désigné porte-parole du Rassemblement.

Des désignations annoncées après un sévère réquisitoire l’élection de la veille, qualifiée de nulle et de nul effet.

Le clan de Olengha Nkoy qui regroupe entre autres Roger Lumbala, Ingele Ifotp ou encore Freddy Matungulu, est allé jusqu’à qualifier la restructuration du Rassemblement ayant conduit au tandem Lumbi-Tshisekedi « illégale, irrégulière et frisant un coup d’état » au moment où la dépouille d’Etienne Tshisekedi n’est pas encore inhumée.