Quelques jours après son passage à Goma où il a annoncé le monitoring au sein des maisons carcérales du Nord et au sud Kivu, le vice-ministre de la justice congolaise fait libérer 174 pensionnaires de la prison centrale de Goma dite Munzenze. Édouard Kiove Kola a expliqué jeudi que les prisonniers libérés sont pour la plupart ceux dont les dossiers étaient vides et ceux qui venaient de purger leurs peines.

« Vous êtes libre, vous rentrez chez vous c’est le moment de vous repentir et ne plus retomber dans le même piège », a lancé le vice-ministre aux bénéficiaires de la mesure de clémence. Tout en promettant la rigueur de la justice à ceux qui recommenceront.

Concernant les 12 détenus politiques membres de l’opposition arrêtés depuis le 19 décembre 2016, le numéro deux de la justice congolaise et cadre de l’Union pour la nation congolaise, UNC de Vital Kamerhe a affirmé que leur dossier sera traité à Kinshasa.

« Notre commission tient compte de leur cas, mais ils avaient déjà interjeté le dit dossier au niveau du pouvoir de cassation, c’est un cas pas que nous ne pouvons pas traiter au niveau local. Nous attendons que la cassation réponde pour connaitre leur sort », a-t-il rassuré.

Depuis le 15 mars 2017, le ministère de la justice procède à la libération des prisonniers ayant purgé leurs peines. Ceux dont les dossiers sont trouvés vides obtiennent aussi libération.

La prison centrale de Munzenze de Goma qui a une capacité d’accueil de 150 places, héberge à ce jour près de 1900 personnes et 16 nourrissons.