Apres toutes les dissidences apparues au lendemain de la désignation à la tête du Rassemblement de Félix Tshisekedi aux côtés de Pierre Lumbi comme Président du Conseil de Sages, des consultations sont en cours pour consolider l’unité au sein du Rassemblement afin d’enterrer toutes les divergences.
Des sources proches du Rassemblement annoncent que Félix Tshisekedi, après avoir reçu tous les responsables des neuf plateformes ayant participé à la création du Rassemblement à Genval, en juin 2016, s’apprête à rendre compte des résultats de ses consultations.

Mais déjà à ce stade, l’aile dissidente menée par Joseph Olenghankoy semble déjà revenir à la raison. Comme annoncé récemment par CAS-INFO, Gilbert Kiakwama pourtant au premier rang de la fronde qui a désigné le 3 février dernier Olenghankoy à la tête du Comité des sages, appelle désormais à l’unité autour de Félix Tshisekedi, invitant à cet effet tous les camarades dissidents à se retrouver pour parachever ce que le regretté grand frère Étienne Tshisekedi Wa Mulumba a laissé : l’Accord politique du 31 décembre 2016 .

Hier mercredi 8 mars, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, Coordonnateur de la Coalition des Alliés de Tshisekedi, CAT en sigle a lui aussi appelé à l’unité autour de Félix Tshisekedi pour récoler les morceaux entre les pros et anti-restructuration du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement. Il confirme que les consultations se poursuivent avec d’autres membres de la plateforme.

Par ailleurs, dans une interview accordée à la presse, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo a dit ouvertement que l’éclatement du Rassemblement risquerait de remettre en cause l’application de l’accord du 31 décembre 2016 dernier. Il invite pour se faire tous les acteurs à prendre en considération l’impatience de la population congolaise. L’urgence à ce jour demeure donc l’unité du Rassemblement qui va donner sans nul doute un coup de pousse à l’application de l’accord du centre interdiocésain. D’où, l’occasion d’appeler Joseph Olenghankoy, Bruno Tshibala, Patrick Mayombe, Clément Kanku, Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi à travailler comme un seul homme, dans l’unité et la cohésion, pour l’application de l’accord.

De son coté, Mr Bambara, chargé de l’information publique de la MONUSCO, tout en s’inquiétant de cette turbulence au sein du Rassemblement, a confirmé que le représentant du Secrétaire général de l’ONU en RDC poursuit une mission des bons offices pour rapprocher les points de vue des uns et des autres pour rétablir l’unité du Rassemblement.