Le Conseil de sécurité des Nations-unies s’est félicité ce weekend de l’annonce faite par le gouvernement congolais de l’envoi d’une équipe des magistrats au Kasaï Central et au Kasaï pour enquêter sur la vidéo qui a montré des militaires présumés FARDC tirer sans sommation sur des civils.

Dans leur communiqué, les membres du Conseil se sont déclarés vivement « préoccupés par les récentes informations faisant état de violations graves du droit international humanitaire commises par des milices locales dans la région, notamment le recrutement et l’utilisation illégale d’enfants soldats et les meurtres de civils par des membres des forces de sécurité de la RDC »

La désormais tristement célèbre vidéo des FARDC a provoqué une vague d’indignation internationale, obligeant le gouvernement congolais à se reprendre par deux fois en initiant une enquête après avoir qualifié les images d’exactions de « montage grossier »