C’est l’Ong CEPADHO qui a donné l’alerte. Les 3 journalistes étaient en reportage dans le groupement de Mutanda dans la chefferie de Bwito (territoire de Rutshuru), lorsqu’ils sont tombés dans le piège des rebelles des FDLR.

Lourdement armés, ces hommes qui parlaient le Kinyarwanda selon l’ONG ont amené les reporters dans une jeep de marque Land Cruser.Les otages étaient accompagnés de deux journalistes étrangrers travaillant pour Al Jazeera qui, eux, ont été relachés.

Comme souvent le rapt s’est produit en plein jour le jeudi à 15heures et en plein Parc de Virunga. Les ravisseurs réclament 15000 dollars pour les libérer. Les tractations sont en cours.