Par CAS-INFO

A l’issue de la messe commémorative de la mort du défunt leader de l’Udps, Etienne Tshisekedi,  ce jeudi 1 février, la police a usé de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. C’est à quelques mètres de la cathédrale notre dame du Congo à lingwala, sur l’avenue de libération (ex 24 novembre) que l’incident s’est produit. Les manifestants, qui accompagnaient Félix Tshisekedi, président du Rassemblement, ont crée une escorte vue de mauvais œil par les forces de l’ordre. Pour la disperser, ces dernières ont utilisé de gaz lacrymogènes.