Par Joe Kazumba/stagiaire

Suite à la répression de la troisième marche des laïcs catholiques le dimanche 25 février dernier, le Président de la commission justice et paix du diocèse de Mbuji-Mayi, l’abbé Pierre Kabamba, s’exprimant dans les médias ce mardi 27 février, a affirmé avoir « noté la présence de certains éléments sous forme de milice sur place qui étaient entrain de taper les chrétiens qui évoluaient vers la cathédrale », a-t-il expliqué.

Le prélat  a revanche salué l’intervention d’un officier des forces de l’ordre au cours de ladite marche. Ce dernier s’est, selon lui,  insurgé contre ces miliciens [présumés].

« Il y’avait un général qui était là et qui a dû par la suite accompagner ces chrétiens pour les retourner dans l’enceinte de la paroisse Saint Phillipe», a-t-il déclaré.