Par Roberto Tshahe

Dans un communiqué rendu public ce samedi 31 mars 2018, le mouvement de libération du Congo (MLC), a exprimé son indignation face aux décisions prises par le gouvernement à renoncer à tout apport financier de la communauté internationale au profit du processus électoral et de son refus de participer à la conférence de donateurs prévu le 13 avril à Genève.

« S’agissant du financement de l’ensemble du processus électoral, l’accord de la Saint-Sylvestre en son point IV. 4. Recommande au gouvernement de mobiliser les ressources internes et externes nécessaires pour le budget des élections et de respecter scrupuleusement le plan de décaissement convenu avec la CENI, par des moyens d’encourager la communauté internationale à accompagner la CENI par des moyens logistiques, financiers et techniques pour une bonne réalisation du processus électoral » peut-on lire dans ce communiqué.

Pour le MLC, « le refus du financement extérieur des élections cache une manœuvre du gouvernement d’utiliser pour la énième fois le prétexte de contraintes budgétaires comme alibi de report des scrutins tant attendus »

Pour ce faire, « Le MLC exige la CENI de rendre public le budget global du processus électoral et le plan de décaissement y relatif, conformément à l’accord politique du 31 décembre 2016 et exige du gouvernement la constitution d’une provision trimestrielle au profit de la CENI »