Par Grevisse Tekilazaya

Dans un communiqué publié ce jeudi 11 janvier, le mouvement citoyen Lutte pour le changement salue la décision prise par la Belgique de mettre fin à toute forme d’intervention aux autorités congolaises.La  Lucha estime que l’option levée par le gouvernement Belge est un exemple qui montre une rupture avec le pouvoir de Kinshasa. Par ailleurs, elle appelle la communauté internationale à prendre encore des sanctions contre le régime de Kabila.

« Un pas important vers la rupture d’avec l’attitude complaisante de la communauté internationale à l’égard du régime illégitime et criminel de Kabila», note le texte. Et d’ajouter que: « la solidarité avec le peuple congolais ne devrait pas se limiter à des messages de condamnations répétés  invariable au gré de récurrentes violations des droits de l’homme et de tragédies prévisibles».

Quant à la mise en oeuvre de l’accord politique signé en décembre 2016, la Lucha fait part de son regret de constater la mauvaise volonté  manifestée par le gouvernement congolais. Par conséquent, ce mouvement citoyen suggère la communauté internationale à ne plus reconnaître Joseph Kabila comme président  de la RDC. Aussi, à couper tout appui technique ou financier à ce régime et à mettre en place une transition qui devra, selon ses membres, organiser les élections.