Le Gouvernement congolais multiplie les initiatives pour tenter d’arrêter la chute effrénée du franc congolais face aux devises étrangères. La dernière mesure en date a été annoncée vendredi à l’issue du conseil des ministres et elle concerne les dépenses publiques.

« En vue de lutter contre la dépréciation monétaire, le Gouvernement a décidé un encadrement rigoureux des dépenses publiques », a indiqué le compte rendu.

Par ailleurs le gouvernement Tshibala a confirmé l’encadrement du processus de rapatriement des 40% des recettes d’exportation et leur injection « réelle » dans l’économie nationale, ainsi que l’encadrement « efficace » des changeurs de monnaie à travers leur regroupement au sein d’Associations ou Coopératives d’intérêt économique.

L’économie de la RDC déjà mise en mal par la chute des cours de matières premières, subit le coup de la crise politique qui dure depuis plusieurs mois. Une situation rythmée par la dégringolade du franc congolais face au dollar poussant récemment les autorités à aller jusqu’à interdire l’affichage de ces fluctuations sur la place publique.

Dans ce contexte l’arrivée le mois prochain d’une délégation du FMI est très attendue. Sollicitée en juin dernier pour l’ouverture des crédits rapides, l’institution financière conditionne son aide éventuelle à une trajectoire visible vers la stabilité politique.