Par CAS-INFO

Des milliers de congolais ayant fui les violences ces derniers mois dans l’Est du pays se trouvent désormais confronter aux maladies. Selon la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, cité par Reuters, parmi les 70000 réfugiés recensés en Ouganda, nombreux ont été par le choléra.

Cette propagation rapide de l’épidémie est due au manque d’assainissement et de l’eau potable dans le camp, selon Andreas Sandin, coordonnateur des opérations d’urgence au sein de l’organisation.

Mais c’est souvent le mauvais état de santé des déplacés, des femmes et des enfants, qui traversent, par bateau et dans les conditions difficiles, le lac Albert vers l’Ouganda, qui inquiètent les organismes humanitaires. Notamment la Croix-Rouge Ouganda qui évoque une pression croissante avec les interminables arrivées des migrants congolais.

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les Réfugiés s’attend s’attend à ce qu’au moins 200 000 réfugiés atteignent l’Ouganda depuis la région de l’Ituri au Congo cette année, après que des affrontements entre les Lendu et les Hema aient mis fin à 15 ans de paix relative dans la région, note Reuters. Alors que la RDC fait elle-même face à l’épidémie depuis des années.