Par CAS-INFO 

Le calendrier électoral publié ce dimanche par la CENI et qui renvoie les élections à décembre 2018 continue à faire réagir l’Opposition. Notamment l’ancien gouverneur du Katanga et principal challenger au régime en place en RDC.

Pour Moïse Katumbi qui s’est exprimé sur twitter, il n’est pas question d’accepter ce calendrier. « Ce régime prédateur veut prolonger l’instabilité et la misère du peuple. Nous n’accepterons pas ce calendrier fantaisiste », a tweeté le candidat du G7 avant d’ajouter « Stop, Kabila doit partir ».


Peu avant, en fin de journée, la CENI annonçait donc sa décision de renvoyer les élections générales au 23 décembre 2018, soit un an après la transition issue de l’accord de la Saint Sylvestre, qui arrive à échéance le 31 décembre 2017.