Par Joe Kazumba/stagiaire

Suite aux massacres enregistrés ces jours dans le territoire de Djugu en Ituri, province du nord-est de la RDC, le maire de la ville de Bunia, Ferdinand Fimbo, a voulu calmer les esprits de la population de sa ville affectée par l’arrivée massive des habitants du territoire déstabilisé.

« Toutes les dispositions sont prises pour sécuriser la ville. Il y a des patrouilles mixtes qui sont intensifiées, il y a des positions qui sont placées dans les lieux très sensibles dès l’entrée de la ville, il y a des services et des autorités de base qui sont en train de travailler pour restaurer la paix totale dans la ville », a-t-il affirmé dans les ondes de Radio okapi.

Ces attaques avaient causé la mort de 34 personnes, renseignait le gouverneur de l’Ituri, a intensifié les déplacements de la population de Djugu vers la ville de Bunia : il y a « des dispositifs que nous sommes en train de prendre pour parer à la situation des mouvements intenses des populations, rassure le maire, au départ ce sont des mouvements qui ne sont pas contrôlés parce que ce sont des déplacements brusques, provoqués par de fausses informations qui courent et qui déstabilisent des familles et des gens des villages entiers qui prennent le large sans maitriser leurs destinations ».