L’objectif c’est d’aller aux élections. C’est en ces termes que s’est exclamé le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies. Maman Sidikou s’exprimait depuis le Palais du peuple où il a rencontré mercredi le président de l‘assemblée nationale Aubin Minaku.

Pour le patron de la Monusco, il est nécessaire de s’accorder rapidement sur les questions essentielles, à savoir la Primature, le CNSA et l’épineuse question de décrispation du climat politique « dans le cadre de l’accord du 31 décembre qui a été signé [par les parties] », a-t-il précisé.

M. Sidikou va même plus loin en suggérant une sorte des nouveaux pourparlers. « Je crois qu’il faut que les gens se reparlent », a-t-il proposé avant de préciser qu’on n’aurait pas besoin de faire de longues discussions encore. Mais simplement de s’accorder sur un certain nombre des points.