Par Roberto Tshahe

L’ Union pour la démocratie et le progrès sociale ( UDPS), aile Tshibala, a dans une correspondance adressée ce jeudi au président de l’Assemblée nationale,  » jugé inopportun  » le remplacement de Jean-Pierre Kalamba au poste du rapporteur de la Ceni.

Selon elle,  » l’UDPS n’a jamais retiré sa confiance à son délégué au Bureau de la Ceni. Les dispositions de l’accord politique et inclusif du 31 décembre 2016, plus spécialement à son point IV, 5B du chapitre IV, ne font pas obligation à chaque composante de procéder au remplacement de son délégué à la CENI. Bien plus, selon les mêmes dispositions, le délai de 14 jours accordé aux composantes est forces. Pour des raisons d’intérêt supérieure de la nation, retirer le Rapporteur du Bureau de la CENI à cette étape délicate et la consolidation du fichier électoral dont il est superviseur légal va sûrement perturber le déroulement du processus avec comme conséquence fâcheuse de retarder l’organisation des élections prévues le 23 décembre 2018 « .

Elle rejette cependant la correspondance de l’UDPS/ Limeté adressait à Aubin Minaku, sollicitant le remplacement de Jean-Pierre Kalamba à la CENI en la qualifiant d’être signé par  » des personnes sans titre ni qualité pour engager notre partie politique UDPS ».

A l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire de mars au parlement, Aubin Minaku, a annoncé que la question sur le remplacement de Jean-Pierre Kalamba sera débattu par les députés.