Par Joe Kazumba

Au cours d’une journée de réflexion tenue mercredi 28 mars à Kinshasa sur « le leadership de femmes dans les questions de paix et de sécurité et leur participation au processus électoral », la cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui, a tenu à assurer l’implication de l’ONU sur ces questions.

« Les femmes subissent la violence, mais elles sont là, toujours déterminées à apporter leur contribution pour l’avènement d’un Congo plus beau qu’avant. Elles s’imposent et peuvent faire la différence. Il suffit seulement de leur donner un espace politique », a-t-elle dit.

« En cette année électorale, les Nations unies saisissent cette occasion pour réitérer leur appui à la participation des femmes congolaises aux prochaines échéances électorales », avait-elle conclu.