La Ceni a rendu publique samedi soir la liste définitive des candidats retenus au poste des Gouverneurs et Vice-gouverneurs dans 7 provinces choisies pour être renouvelées. Après des semaines des discussions parfois musclées entre les cadres de la Majorité présidentielle et les titulaires actuels de ces postes, la MP semble avoir choisi de se débarrasser de certains de ses éléments indésirables.

C’est le cas dans le Haut Katanga où le candidat de la MP ne s’appelle plus Jean-Claude Kazembe. Après avoir survécu à une motion de censure de l’assemblée provinciale, l’actuel gouverneur de province ne pourra plus se représenter. Les couleurs du camps présidentiels seront défendues à la fin du mois Pande Kapopo Célestin, inconnu du grand public.

L’un sort, l’autre revient. Finies, les rencontres avec les chefs d’États africains et l’ambiance panafricaine d’Addis Abbeba. Place au climat « nordique » du Sud Kivu. Après le rappel à Kinshasa de Marcellin Cishambo, empêtré dans un interminable conflit avec les élus locaux, la MP a jeté son dévolu sur l’ambassadeur de RDC en Éthiopie Claude Nyamugabo.

Partout, dans le Haut Lomami, Kwilu, le Sud-Ubangi, la Tshopo, la Tshuapa, le Bas-Uélé et l’Équateur, les candidats de la MP, peu connus, affronteront d’autres prétendants tout aussi inconnus, qui se présentent sous l’étiquette des indépendants, dans une élection boycottée par l’opposition qui dénonce un scrutin inopportun.