Par Tony-Antoine

Et de trois. Pour la 3e fois, le Comité laïc de coordination invite le peuple congolais à « poursuivre la marche jusqu’à la victoire finale », annonce le communiqué de l’association ce samedi 10 février. Après deux marches appelées par ce même collectif et le temps du deuil en hommages aux victimes des dernières manifestations, le CLC repart dans la rue.

Signé par Thierry Landu, Isidore Ndaywell, Léonie Kandolo, Justin Okana et Julien Lukengu, le communique explique les raisons de cette nouvelle mobilisation, qui consistera à « dire non à la dictature.».

« Les nombreuses fenêtres d’opportunité offertes à nos dirigeants actuels tant par la communauté nationale qu’internationale ont été volontairement et systématiquement rejetées, réaffirmant ainsi leur volonté de se maintenir au pouvoir sans respect de toute procédure démocratique », explique rudement le texte.

Ce collectif de chrétiens catholiques appelle par ailleurs la Communauté internationale à plus de regard sur la situation politique en RDC. Le 31 décembre 2017 et 21 janvier de l’année en cours, les manifestations organisées par le CLC ont été largement suivies. La répression policière a causé une dizaine de victimes.