Par CAS-INFO

Le Secrétaire général de l’ONU a appelé lundi à la retenue, après la violente répression des marches organisées par le comité des Laïcs de l’Église catholique, dimanche.

Antonio Guterres se dit préoccupé par les informations faisant état de la dispersion violente des protestations par les forces de sécurité, entraînant la mort d’au moins cinq personnes et l’arrestation de plus de 120 personnes.

« Le Secrétaire général appelle le Gouvernement et les forces de sécurité nationales à faire preuve de retenue et à faire respecter les droits du peuple congolais à la liberté de parole et de réunion pacifique », indique le communiqué rendu publique par son porte-parole.

Par ailleurs, le même texte note que le patron de l’ONU exhorte tous les acteurs politiques congolais à rester « pleinement attachés » à l’accord politique du 31 décembre 2016, « qui reste la seule voie viable vers la tenue d’élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en RDC ».

Le communiqué poursuit que l’accord de la Saint Sylvestre a permis au Président Joseph Kabila de rester au pouvoir après la fin de son mandat et a stipulé que « des élections pacifiques, crédibles et inclusives seraient organisé en RDC fin décembre 2017 ».