Par CAS-INFO

Encore une nouvelle voix qui se lève pour dénoncer l’injustice que connaisse les députés de l’opposition au sein de l’Assemblée Nationale. Après les députés de l’opposition, c’est le coordonnateur de l’ACAJ, une structure des droits de l’homme qui dans un tweet demande à Aubin Minaku à respecter les droits des députés de l’opposition au sein de l’hémicycle.

 « Le président Aubin Minaku devra mettre fin aux pratiques illégales et antidémocratiques qui empêchent les députés de l’opposition de contrôler le Gouvernement », a déclaré Georges Kapiamba 

Dans une interview accordée à CAS-INFO ce mardi 10, le député de l’opposition Jean Bertrand Ewanga avait justifié la suspension de la participation des opposants aux plénières en raison : «  du non respect du processus démocratie au parlement » dont subissent les députés de l’opposition.