Par Dieumerci Matondo

Jean-Marc soupçonne le gouvernement d’être à l’origine de la confiscation de son passeport intervenue mercredi le 22 Novembre à l’aéroport International de N’djili. Pour lui, c’est une habitude pour le gouvernement de « réprimer » les opposants. Embarrassé au plus haut niveau par ce problème, le secrétaire de l’Udps hausse le ton afin de réclamer la restitution de son passeport.

« Je devais aller à l’Espagne répondre à l’invitation de la direction de l’international socialiste. Malheureusement je me suis vu empêcher de voyager à 21h. Et par la suite mon passeport tait confisqué », explique Jean-Marc Kabund. Jusque là, aucune raison ne lui a été communiquée « Je sais que c’est le pouvoir qui est derrière tout ça. Mais ils n’ont pas droit de faire ça à moins qu’il me retourne mon passeport », poursuit-il.

Pour la majorité présidentielle, les opposants vont à l’étranger pour « comploter » contre la République. « C’est quand même bizarre. Qu’est ce que nous, on a avoir avec la sortie d’une seule personne responsable d’un parti de l’opposition ?  Nous ne pouvons pas nous rabaisser à ce niveau. », fait savoir Célestin Tunda ya Kasende.

Ce cadre de la majorité rajoute qu’« il s’agit d’un abus d’aller chercher la souveraineté du Congo à l’extérieur. Mais ils sont habitués. Ils sont allés à Genval pour remettre la conclusion de leur résolution à un officiel d’un pays étranger en le suppliant pour les problèmes du Congo ».

La MP rappelle que tout ce que Jean-Marc Kabund a dit ne lui « concerne » pas. Cette plateforme est selon elle, « concentrée » à la plus grande préoccupation qui le processus électoral.