Par CAS-INFO

La plateforme électorale qui soutient la candidature de Moïse Katumbi, Ensemble, a tenu son meeting populaire ce samedi 9 juin 2018, place Sainte Thérèse, à Kinshasa.

Devant quelques milliers de partisans, les leaders des différents partis d’Ensemble ont harangué la foule, en prévision des élections du 23 décembre prochain. Mais le moment le plus important a été sans doute l’apparition sur un écran géant de l’ex gouverneur du Katanga pour s’adresser en direct, à la foule.

En lingala, Moïse Katumbi a promis, pour la nième fois, qu’il va « bientôt » rentrer au pays. Par la capitale, comme l’ont approuvé ses partisans sous les viva. Par ailleurs, sur un ton toujours offensif, le candidat d’Ensemble a rejeté tout éventuel troisième mandat du Président Joseph Kabila. Toujours dans sa métaphore de « non » au « troisième faux penalty ». L’opposant congolais a également rejeté la machine à voter que la CENI prévoit d’utiliser lors des prochains scrutins.

Alors que les déclarations de candidature se multiplient dans l’opposition, Moïse Katumbi a appelé à l’unité et à une candidature unique. « Félix [Tshisekedi], Vital [Kamerhe] et moi, sommes un », a-t-il assuré. Un candidat unique qui va devoir relever le défi de mettre fin à la misère des Congolais. Moïse Katumbi se voit bien dans ce costume. « Je mettrai fin à la faim », a-t-il promis.