Par GT

Aucune  lueur d’espoir! Après la rencontre très attendue entre Kabila et Nikki Haley, le G7 demeure toujours septique. Le ton se resserre à nouveau. Les USA veulent la tenue des élection en 2018 en RDC, mais le doute plane dans le chef des politiques. Pour l’ancien cadre de la majorité,  passé à l’Opposition, Olivier Kamitatu,  aucun signe ne leur garantit que ça serait possible dans l’instant où la mauvaise volonté est manifeste.

« Il faudrait que nous soyons tous sots pour croire qu’après avoir tant usé de ruse et de violence, Kabila décide de partir de son plein gré », a-t-on lit dans son tweet de ce matin.

Pour tant, hier une délégation de l’Opposition avait échangé avec l’ambassadrice américaine. Un front commun au niveau de l’Opposition tend à se formaliser.