Par CAS-INFO

Le président du Rassemblement a commenté mardi une nième marche appelée par son parti, l’Udps, et qui n’a pas, une nouvelle fois, mobilisé.

« Jusque-là nous avons deux rapports, Goma et Mbuji-Mayi [qui ont suivi le mot d’ordre]. Je félicite les peuples de ces deux villes et je crois que c’est un message qu’ils nous envoie tous », a déclaré Felix Tshisekedi depuis le siège de l’Udps à Limete avant d’interpeller l’ensemble de la population congolaise :

« Il y a moyen de se prendre en charge. N’attendez pas seulement les leaders. Prenez courage et soutenez-nous. Sans vous nous n’y arriverons pas. Nous libèrerons notre pays grâce à votre courage », a-t-il exhorté dans une interview en lingala.

Du courage, les opposants en ont vraiment besoin dans leur lutte contre Joseph Kabila. Alors que les appels à marcher se suivent et se ressemblent. Comme le 30 novembre dernier, ce 19 décembre 2017 n’aura pas été ce rendez-vous de grande mobilisation.

Un nouvel échec que Félix Tshisekedi attribue à un manque de coordination. Mais le fils d’Étienne Tshisekedi veut encore y croire. On a perdu la bataille, promet-il, mais la guerre continue.