Par Roberto Tshahe

Le nouveau président élu de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix Tshilombo Tshisekedi, reste incertain sur la tenue des élections à la fin de l’année 2018, comme prévu dans le calendrier publié par la CENI, suite à des irrégularités enregistrées dans le fichier électoral.

Dans une interview accordée à RFI, ce jeudi 05 avril, le président du Rassemblement déclare qu’avec « la machine à voter » il ne pas sûr que les élections auront bel et bien lieu.

« Je ne suis pas sûr que les élections se tiennent parce que le processus électoral reste opaque, il y a cette histoire de machine à voter que nous ne voulons absolument pas, nous allons rejeter avec la dernière énergie. Il y a le fichier dans lequel on retrouve des enfants même des bébés. Il y a encore beaucoup de couacs parsemés par ce pouvoir pour qu’on ne puisse pas avoir des élections », a déclaré Félix Tshisekedi sur les antennes de RFI.

Pour sa part, la République de la Corée du Sud considéré comme pays fournisseur a désavoué la machine à voter fabriquée par Miru Systèmes, une entreprise privée basée à Séoul.